• Livraison offerte dès 39 €
  • Retour gratuit sous 30 jours
Hund mit Allergie kratzt sich auf einer Wiese

Reconnaître et traiter les allergies chez le chien

Vous vous demandez peut-être pourquoi votre chien a un pelage terne ou même pourquoi il perd ses poils malgré une alimentation de qualité ? Ou pourquoi se gratte-t-il constamment alors qu'aucune infestation parasitaire n'est détectable ? Certains propriétaires de chiens observent même des changements soudains et inexpliqués dans le comportement de leur toutou. Peu de propriétaires de chiens associent ces symptômes et les symptômes similaires à une allergie. Une allergie est une maladie du système immunitaire dont souffrent de plus en plus de compagnons à quatre pattes.

Loading...

Informez–vous ici sur les symptômes, les possibilités de diagnostic et sur comment maîtriser l’allergie canine !

Détecter une allergie de chien à temps et la comprendre

Saviez-vous qu’environ un chien sur cinq souffre d’allergies ? Cette tendance est à la hausse. Les raisons de cette évolution alarmante sont variées et les allergies croisées avec différents symptômes rendent un diagnostic clair plus difficile. Pour bien comprendre l’allergie du chien, il est tout d’abord important de découvrir les causes possibles. Cela comprend entre autres la pollution, les intolérances alimentaires…Intolérances et allergies sont complètement différents du point de vue médical ! C’est de là aussi que viennent les chiffres énormes des allergies de ces derniers temps… Donc : Une allergie est une réaction hypersensible provoquée par le système immunitaire.

 

Les intolérances sont des réactions d’hypersensibilité qui ne sont pas provoquées par le système immunitaire. Par ex. en raison d’une déficience d’enzymes, de pathologies du métabolisme ou d’additifs provoquant des réactions d’hypersensibilité. Certains éléments de la nourriture ne peuvent pas être digérés. Mais également des dispositions spécifiques à la race.

Allergie du chien - qu’est-ce que c’est ?

La médecine vétérinaire, tout comme la médecine humaine, désigne « l’allergie » comme une tendance du corps à réagir à certaines substances par une réaction pathologique. Ces substances sont des matières inoffensives pour l’animal en soi. Le système immunitaire induit en erreur pense que ces substances sont toxiques ou non digestibles lors du contact externe (peau, voies respiratoires) ou oral (ingestion) et réagit en se défendant, mettant tout le corps en état d’alerte. On appelle les substances provoquant une telle réaction immunitaire des allergènes.

 

Les maladies cutanées sont souvent assimilées à des allergies. L’allergie canine fait partie des maladies cutanées, mais généraliser les deux est incorrect. Les maladies cutanées du chien méritent une différenciation plus précise.

 

Quelles sont les allergies canines les plus fréquentes ? Les allergies environnementales, les allergies aux parasites et les allergies alimentaires font partie des allergies canines les plus fréquentes.

 

Quand un chien peut-il avoir une allergie ? Il est impossible de prédire si un chien développera une allergie, et quand. En général, il faut un contact multiple et durable avec les allergènes pour qu’une allergie se manifeste. Cela se produit la plupart du temps dans la deuxième ou la troisième année de vie du chien. En revanche, les intolérances peuvent apparaître chez les chiens de tous les âges. Les allergies et les intolérances alimentaires se maîtrisent facilement quand on en connaît l’origine.

Sur la piste des allergies des chiens et des intolérances alimentaires

Vue d’ensemble des symptômes :

  • Observez votre chien avec attention pendant quelques semaines. Se gratte-t-il toujours à certains endroits du corps ?
  • A-t-il même des plaies sur la peau qu’il se lèche constamment ?
  • A-t-il régulièrement des problèmes intestinaux, peut-être même des diarrhées et des vomissements ?
  • Souffre-t-il d’une inflammation de l’oreille ou autres foyers inflammatoires, d’œdèmes cutanés ou de tuméfactions ?

Tous ces signes peuvent être des signes d’une ou plusieurs allergies à prendre au sérieux. Si vous soupçonnez une allergie canine, le mieux est de consulter un vétérinaire ou une clinique vétérinaire spécialisés dans les allergies. De nombreuses valeurs d’expérience et formations supplémentaires permettent de diagnostiquer correctement les allergies chez les chiens. Les vétérinaires Dr. Maxizoo sont des experts en thérapie comportementale et sont en ligne pour vous – sans stress, sans longues périodes d’attente. Le chat vidéo vous donnera tout le temps nécessaire pour présenter votre toutou chéri.

 

Décrivez au vétérinaire tous les symptômes observés sur votre animal sur une longue période. Ce faisant, gardez à l’esprit que les allergies à la salive de puce et certaines allergies de contact sont saisonnières ou peuvent apparaître par intervalles. Vous pouvez prendre des vidéos, les animaux n’ayant souvent pas un comportement normal dans la salle de traitement.

 

Quand l’animal souffre beaucoup, son tempérament change ! Quand votre « toutou câlin » ne se laisse ni toucher ni grattouiller la tête ou les oreilles, quand il répond à une approche par des réactions agressives, la cause peut tout à fait être une allergie de long terme.

Que peut faire le vétérinaire pour diagnostiquer une allergie chez le chien ?

Un vétérinaire a plusieurs possibilités pour diagnostiquer une allergie chez un chien.

Procédures différentes

  • Tests sanguins
  • Test d’allergie (test intracutané)
  • Régime exclusif (favori pour allergies et intolérances alimentaires)
  • Procédure d’exclusion clinique/diagnostic d’exclusion

Les expériences en diagnostic vétérinaire ont montré que les tests sanguins et intracutanés (tests sous la peau) seuls ne donnent aucune indication fiable sur le statut allergique du chien.

 

À la fin, le vétérinaire élabore un diagnostic par procédure d’exclusion clinique en excluant petit à petit les maladies accompagnées des mêmes symptômes. Les tests sanguins et les tests d’allergie peuvent être des indices complémentaires pour les diagnostics.

 

En cas de soupçon d’intolérance alimentaire, un régime d’exclusion est prescrit. Il faut alors donner au chien tout d’abord juste de la viande qu’il n’a jamais mangée, ou juste sporadiquement. Ce peut être par exemple de la viande d’autruche ou de cheval accompagnée de glucides. Si les symptômes du chien s’améliorent pendant ce régime strict, il faut alors ajouter des ingrédients petit à petit pour déterminer le facteur déclencheur des troubles. Ce régime devrait dans tous les cas être accompagné par un expert pour détecter à temps les effets secondaires indésirables ou autres symptômes de carences.

Les possibilités de traitement d’allergie du chien : la stratégie d’évitement !

En cas de troubles graves, votre vétérinaire peut d’abord administrer à votre chien des médicaments pour le soulager.

 

Mais dès que le facteur déclencheur de l’allergie de votre chien (l’allergène) a été trouvé, l’évitement est le meilleur remède !

 

Pour les allergies de contact, d’allergie aux acariens ou à la salive de puces, on agit contre la cause elle-même et les puces, les acariens et autres substances déclenchant l’allergie sont éliminées de l’environnement du chien ou tuées.

 

Si l’allergie du chien est une intolérance à certains ingrédients dans sa nourriture, comme certaines protéines, le gluten ou des sources de glucides, l’alimentation doit être changée de manière ciblée et systématique.

 

 

Hypoallergenes Hundefutter für Alleriker

Avertissement : Administrer une nourriture de régime vétérinaire ne peut être réalisée qu’après consultation avec un vétérinaire.

Sont adaptés pour un changement de régime :

  • De la nourriture pour chien hypoallergénique non contaminé (test PCR) issu du commerce spécialisé.
  • Régimes hydrolisés : les acides aminés de la nourriture sont divisés en éléments moléculaires pour que le système immunitaire du chien allergique ne les détectent pas et ne les attaquent pas.
  • BARF : Nourriture crue composée principalement de viande crue et de légumes enrichis en minéraux et suppléments selon les besoins du chien.

Le BARF tient son avantage dans ses composants naturels (la viande, les légumes, les fruits) constituant la majorité du plan alimentaire. Pour éviter les erreurs d’alimentation pouvant faire apparaître des symptômes de carences, vous devriez consulter dès le début un vétérinaire spécialisé en nutrition animal, un vétérinaire naturopathe ou un vétérinaire pour créer un plan nutritionnel.

 

Chez Maxizoo, vous trouverez des repas pour chiens prêts à manger en plus des packs de fruits et légumes frais.

En conclusion, les facteurs auxquels il faut faire attention :

  • Le régime spécial de ton animal doit durer au moins 8 à 10 semaines avant de pouvoir juger de son effet.
  • La nourriture sélectionnée doit contenir exclusivement des ingrédients auxquels votre chien n’est pas allergique.
  • La nourriture ne devrait contenir aucun conservateur ou autres produits auxiliaires.
  • Restez rigoureux – aucune exception permise ! Cela vaut tout particulièrement pour le choix des friandises.
  • Une allergie canine ne peut pas être soignée, mais avec le bon traitement un chien allergique peut mener une vie longue et sans troubles.

Une astuce pour finir : la société allemande de dermatologie vétérinaire a créé une liste d’experts allergologues et pourra vous indiquer un vétérinaire spécialisé dans les allergies près de chez vous.

Vue d’ensemble des allergies les plus courantes chez le chien

Allergie environnementale

Allergie aux parasites

Allergie de contact

Allergies alimentaires

Une intolérance alimentaire chez le chien doit être prise au sérieux, car un intestin malade n’est pas en mesure de mettre en valeur les nutriments essentiels tels que les vitamines, les minéraux et les oligo-éléments. Les inflammations intestinales chroniques mènent à un affaiblissement du système immunitaire et déclenchent des maladies auto-immunes et des allergies chez le chien.

Allergies chez le chien - les symptômes

  • Démangeaisons (tête, dos, oreilles)
  • Grattements fréquents et/ou léchage de certains endroits du corps
  • Tuméfactions, rougeurs
  • Chutes de poils à certains endroits du corps (partie arrière du dos, attache de la queue)
  • Inflammations cutanées : sur la tête, les oreilles, les pattes, aux aisselles, dans la région de l’aine ou sur le dos et le ventre
  • Inflammation de l’oreille (otite)
  • Problèmes de l’estomac et de l’intestin
  • Diarrhée
  • Vomissements peu après la prise de nourriture
  • « hot spots », inflammations cutanées chaudes, rouges et suintantes
  • Modifications de comportement et de tempérament
Loading...

D’autres articles susceptibles de vous intéresser

Aperçu des autres sujets