Livraison offerte dès 49 €
Retour gratuit sous 30 jours
Plus de 10.000 articles
Livraison offerte dès 49 €
Retour gratuit sous 30 jours
Plus de 10.000 articles
  • Magasins
  • Mes commandes
  • Panier

La toux du chenil – symptômes, traitement et prévention

13.01.2024 - Temps de lecture: 6 minutes

Un chien qui dort

Si la toux de chenil n'est pas détectée à temps, elle peut entraîner des complications. Il est donc important de reconnaître les symptômes.

La toux du chenil est une maladie pouvant mener à des complications si elle n’est pas détectée à temps. Le vaccin contre la toux du chenil permet de prévenir cette maladie respiratoire. Connaître les symptômes de la toux du chenil offre la possibilité d’agir vite et de préserver ainsi son fidèle compagnon de séquelles éventuelles. Comme son nom l’indique, elle se répand vite quand des chiens vivent en communauté.

Loading...

Comment s’attrape la toux du chenil ?

Divers agents pathogènes peuvent être à l’origine de cette trachéo-bronchite infectieuse :

  • Le virus parainfluenza canin (CPi) : présent dans les sécrétions nasales et buccales du chien jusqu’à deux semaines après l’infection, ce virus est très contagieux.
  • La bactérie Bordetella bronchiseptica (Bb) : encore détectable dans l’appareil respiratoire du chien lorsque les symptômes ont disparu ; peut également être excrétée par l’animal contaminé.
  • L’adénovirus canin de type 1 et 2 (CAV-1 et CAV-2) : provoquent des affections respiratoires, mais sont plus rares grâce à la vaccination.

D’autres virus comme le réovirus ainsi que d’autres bactéries sont souvent impliqués dans les symptômes de la toux du chenil. Ceux-ci sont plus graves et plus difficiles à traiter en cas de contamination par plusieurs agents pathogènes, par exemple Bordetella bronchiseptica et le virus parainfluenza canin.

Comment se transmet la toux du chenil ?

Le nom de la maladie en dit long sur sa transmission. Les chiens en contact avec de nombreux congénères risquent le plus de l’attraper. C’est pourquoi elle apparaît plus souvent dans les chenils, refuges, élevages et pensions. Les chiens qui participent à des expositions et des cours d’éducation en groupe sont également plus exposés aux risques de tomber malade de la toux du chenil. Elle se transmet par voie aérienne et par contact rapproché. C’est par exemple le cas lorsque vous promenez votre chien et qu’il rencontre un congénère. S’ils se saluent aimablement en se touchant mutuellement le nez, cela est attendrissant, mais pas toujours bon pour leur santé. Étant donné que certains des agents pathogènes résistent bien dans le milieu extérieur, une contamination par des objets comme des gamelles ou des jouets est aussi possible. Bien que la toux du chenil touche les chiens de tous âges, les chiots, les chiens âgés et ceux qui sont fragilisés au niveau de la santé sont particulièrement vulnérables. Le temps d’incubation de la maladie est de trois à dix jours pendant lesquels le chien ne présentera peut-être aucun symptôme, mais sera déjà contagieux. Vous vous demandez peut-être : Quand un chien a la toux du chenil, il est contagieux combien de temps ? Généralement durant les deux premières semaines, mais s’il est infecté par la bactérie Bordetella bronchiseptica la période de transmission pourrait aller jusqu’à trois mois. Votre vétérinaire vous donnera les informations dont vous avez besoin pour éviter que votre chien ne transmette sa maladie à ses congénères. Pensez bien en prenant le rendez-vous pour votre compagnon canin à décrire ses symptômes. Ne sachant pas encore s’il souffre de la toux du chenil, vous devez absolument éviter qu’il soit en contact avec d’autres chiens. La salle d’attente d’une clinique vétérinaire n’est donc pas idéale et on vous demandera peut-être d’attendre dehors ou de venir en dehors des horaires d’ouverture habituels. Les humains quant à eux ne risquent rien, la toux du chenil n’est pas une zoonose.

La toux du chenil – les symptômes

On nomme parfois la toux du chenil « la coqueluche du chien », car ses symptômes rappellent ceux de la coqueluche chez l’humain. Le chien a une toux rauque et bruyante, parfois si violente qu’elle le pousse à vomir. Certains propriétaires pensent alors que leur fidèle compagnon a quelque chose de coincé dans la gorge. Il se peut que le chien éternue, ait moins faim et souffre d’une grande fatigue. Un autre symptôme de la toux du chenil, un écoulement nasal plus ou moins prononcé et parfois purulent, devrait vous inciter à prendre rapidement rendez-vous chez votre vétérinaire. Il saura reconnaître aisément une toux du chenil et prescrire le traitement nécessaire à votre compagnon à quatre pattes. Des examens sanguins et une radiographie pulmonaire permettent de confirmer le diagnostic et de prévenir d’éventuelles complications. La durée de la toux du chenil varie en fonction de l’agent pathogène, de l’âge de votre chien, de son état de santé et de complications comme une surinfection.

toux du chenil_content

Comment traiter la toux du chenil chez le chien ?

Même si la toux du chenil n’est pas mortelle pour un chien en bonne santé, les quintes de toux le fatiguent et le font souffrir. Une visite chez votre vétérinaire et un traitement approprié augmenteront les chances d’une guérison relativement rapide de votre fidèle compagnon. Les médicaments prescrits par le vétérinaire peuvent être :

  • Des antibiotiques lorsque la toux provient d’une infection bactérienne
  • Des anti-inflammatoires afin de réduire l’inflammation et l’irritation
  • Un antitussif pour venir à bout des quintes de toux

Le traitement dure environ une semaine, parfois plus en fonction de la gravité des symptômes. Ne cessez pas vous-même de donner à votre chien les médicaments prescrits par le vétérinaire même si votre petite boule de poils va déjà nettement mieux. Ceci pourrait entraîner une rechute et la prise de médicaments à plus long terme. Le prix du traitement de la toux du chenil dépend des médicaments prescrits et des examens effectués. Certains cabinets vétérinaires offrent des facilités de paiement. N’hésitez donc pas à aborder le sujet si votre chien tombe malade alors que votre fin de mois est un peu difficile. Ne donnez pas de médicaments destinés aux humains à votre chien. Ceux-ci sont souvent toxiques pour lui. Une automédication risque d’aggraver les symptômes et la maladie de votre ami canin, voire mettre sa vie en danger.

Comment soigner la toux du chenil naturellement ?

Plusieurs remèdes naturels soulageront votre petit compagnon s’il tousse beaucoup et en souffre visiblement. Si votre chien suit un traitement prescrit par votre vétérinaire, demandez-lui conseil avant d’administrer ces remèdes de grand-mère :

  • Le miel : dans ce cas précis, ce qui est bon pour les humains l’est aussi pour votre chien. Le miel a des vertus anti-inflammatoires et antibactériennes. De plus, la plupart des chiens l’adorent, donc il suffit de l’ajouter à une friandise ou à leur nourriture quotidienne. Attention cependant si votre compagnon canin souffre de diabète sucré ! Votre vétérinaire vous dira si le miel est contre-indiqué ou non. Les chiots de moins d’un an ne devraient pas non plus manger de miel.
  • L’huile de coco : cette huile tropicale a des vertus antibactériennes, antivirales et antifongiques. Elle permet de renforcer le système immunitaire du chien malade. La quantité à ajouter à la patée de votre chien dépend de son poids. Mieux vaut commencer par de petites doses comme un quart de cuillère à café et observer d’éventuels effets secondaires, par exemple la diarrhée.
  • Un air sain dans vos quatre murs : pensez à aérer régulièrement la maison et si l’air est trop sec, un humidificateur ou un vaporisateur soulagera votre petit protégé. Évitez le plus possible la poussière dans la pièce dans laquelle dort votre chien.
  • Donnez-lui de la nourriture humide : une toux prononcée peut provoquer une irritation de la gorge. Les croquettes seront alors plus difficiles à avaler.

Outre de remèdes sains et naturels, votre chien a besoin de repos et de calme. Les chiens malades dorment d’ordinaire plus et cherchent d’eux-mêmes un coin tranquille dans la maison. Si vous avez de jeunes enfants, expliquez-leur que votre fidèle compagnon est malade et doit se reposer. Ils pourront jouer avec lui quand il sera à nouveau en pleine forme.

Le vaccin contre la toux du chenil

Plusieurs vaccins agissent contre la toux du chenil. Certains sont déjà compris dans la vaccination contre les maladies principales du chien : la parvovirose, la leptospirose et la maladie de Carré. Un vaccin supplémentaire contre le virus parainfluenza et la bactérie Bordetella bronchiseptica peut être injecté ou administré par voie intranasale. Dans ce dernier cas, le contenu liquide du vaccin est inséré dans le nez du chien et l’immunité apparaît déjà trois à cinq jours plus tard. Une seule administration est suffisante pour la primo-vaccination et un rappel annuel doit être effectué. Une légère réaction vaccinale peut survenir avec ce type de vaccin, comme un écoulement nasal. Si vous souhaitez confier votre chien à une pension pendant quelques jours, voire quelques semaines, on vous demandera sans doute de faire vacciner votre petit compagnon contre la toux du chenil. Il en va de même des expositions et des concours canins. Le chien vacciné n’est pas pleinement protégé contre la toux du chenil, mais s’il est contaminé, ses symptômes seront bien moins graves. Le prix de ce vaccin n’est pas élevé avec des variations d’une clinique vétérinaire à l’autre. Si vous avez un chiot, il pourra être vacciné dès ses six semaines.
Bien que les symptômes de la toux du chenil soient parfois assez spectaculaires, gardez votre sang-froid et concentrez-vous sur le bien-être de votre chien. Les complications sont rares et avec le bon traitement, votre fidèle compagnon aura bientôt retrouvé sa vitalité.

D’autres articles susceptibles de vous intéresser

Aperçu des autres sujets